mardi 6 mai 2014

Irrigation et riziculture en Camargue

La Camargue est caractérisée par son espace fortement inondable, car elle est située entre les 2 bras terminaux du Rhône, appelés "le Petit Rhône" et "le Grand Rhône".
Ainsi, pour s'installer, les populations ont eu besoin d'apprendre à gérer ces cycles d'inondations annuels, qui conduisaient à une inondation hivernale de la région, alors qu'en été les espaces étaient asséchés. A partir des années 1850, un système de drainage de l'eau par gravité a été installé. Pas de pompage donc, il s'agissait d'aider les eaux stagnantes à s'écouler pour rendre les terres moins hostiles à l'homme.

Exemple d'un des canaux permettant la gestion de l'eau en Camargue.
Afin de dessaler les sols, et favoriser les autres cultures, il a été décidé, au début du XXème siècle, de cultiver du riz. Le système d'irrigation s'est complexifié.
L'une des nombreuses "portes" qui permettent d'ouvrir ou de fermer l'accès à l'eau...
Pendant la seconde guerre mondiale, des travailleurs indochinois sont venus apporter leur savoir faire dans les rizières.
Dans les années 1950, les besoins ont évolué. Suite à la guerre d'Indochine, l'importation du riz était plus compliquée, les besoins plus grands et il a été décidé de cultiver le riz en Camargue afin de combler les besoins des français. Tout un système de pompage de l'eau du Rhône a donc été installé pour inonder les rhizières en période estivale (qui était naturellement une période sèche). 

Système de pompage de l'eau permettant de faire passer l'eau d'un niveau inférieur à un niveau supérieur.

L'eau peut s'écouler...
... ou pas! :)

Le soucis, c'est que cela a considérablement perturbé les écosystèmes, que les Artemias salinas, nourriture favorite des flamants roses, ne pouvaient plus se développer aussi bien dans des eaux moins salées, et que d'autres espèces, invasives, se sont senties plus à leur aise grâce à cette perte de salinité. L'agriculture intensive en Camargue conduit donc à une perte de la spécificité du territoire, qu'il faut aujourd'hui préserver pour ne pas la dénaturer totalement.

Mon regard est loin d'être complet, et n'est que le résumé de différents documents que j'ai pu glâner ça et là...

Voici donc les liens vers quelques documents intéressants, si vous souhaitez aller plus loin dans la compréhension de ce fonctionnement:

- Une vidéo intéressante sur TV5 monde, autour de la culture du riz en Camargue.
- Deux documents du Parc Naturel Régional autour du riz en Camargue, mais aussi sur l'irrigation de la Camargue.

Et bien évidemment, vous pouvez aussi faire une recherche sur Wikipédia, qui est une vraie mine d'informations.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire